Relations presse : les nouvelles pratiques

L’irruption du web et des réseaux sociaux transforme radicalement les modes de communication, tout comme le fonctionnement des médias et des journalistes. En première ligne, les RP sont directement impactées. Pour s’adapter, il faut miser sur une approche innovante et contribuer à réinventer le métier d’attaché de presse.

Des attentes évolutives

Les attentes des journalistes évoluent. Les attachés de presse doivent suivre le pas. Nouveaux outils, nouveaux usages, nouveaux modes de communication et de consommation, nouvelle réalité économique : très nombreux sont les facteurs qui poussent à innover. Indispensable donc de se tenir au fait, de rester constamment à l’affût. Tout en faisant preuve d’hyper adaptabilité. Dans le but de réussir à dépoussiérer les RP ! Un vrai challenge.

La veille reste la clé

En 2019, le téléphone n’est plus le principal moyen de collaboration entre RP et journalistes. Le développement de nombreux outils, mass-mailing et autres plateformes de diffusion de l’information, impose un renouvellement des méthodes de travail. Toutefois, pour que l’utilisation des nouveaux outils soit pertinente et porte ses fruits, il reste primordial d’envoyer la bonne information au bon interlocuteur, au bon moment.

Bien cibler ses journalistes est un gain de temps considérable, pour eux comme pour les communicants. Les bases de données médias professionnelles et externalisées ne suffisent pas. Bien que les RP doivent innover, parfois rien ne vaut les bonnes vieilles méthodes ! Lire les dernières publications ainsi que suivre les émissions des médias et journalistes permet de vérifier l’adéquation entre son message et la ligne éditoriale de ses cibles.

Le contenu est roi

Face à l’encombrement de données, l’enjeu n’est plus de trouver l’info. Aujourd’hui, il est impératif de savoir donner du sens à l’information apportée. D’où l’importance de proposer des contenus efficaces et de haute qualité. L’économie des médias s’est considérablement transformée les dernières années. Par conséquent, les moyens humains des rédactions se sont réduits. En revanche, il faut continuer à produire toujours plus de contenus. Toujours plus riches. Toujours plus vite !

Les journalistes se voient imposer une productivité plus importante. Pourtant, le nombre d’heures dans une journée n’augmente pas… Ce bouleversement demande une réorganisation totale côté RP. L’attaché de presse se doit d’être un vrai partenaire pour les journalistes. Son rôle consiste à leur faire gagner du temps grâce à des messages adaptés à leurs centres d’intérêts, lisibles dès l’accroche et accessibles via les bons canaux de diffusions (mail, réseaux sociaux etc.).

Retour aux sources

Paradoxalement, toutes ces transformations ne retirent rien au métier d’AP. Au contraire ! Affiner son ciblage en amont permet à l’attaché de presse d’accorder plus de temps au travail de son contenu et au contact direct avec le journaliste ! Facteur primordial si l’on veut instaurer une relation professionnelle de confiance et sur la durée…

On en revient à l’essence même du métier : les relations presse. L’importance du relationnel est accentuée. Il faut y voir une formidable opportunité d’innover et de revaloriser les RP. Proposer une meilleure expérience RP aux journalistes garantit des relations efficaces et pérennes. Le travail de communicant prend tout son sens, il ne suffit plus de « balancer de l’info ». Pour obtenir une visibilité presse désormais, il faut aller plus loin.

Recent Posts

Leave a Comment

Contactez-moi

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search