État des lieux du documentaire en France

Le mois de novembre marque aujourd’hui l’un des plus grands temps forts pour le cinéma documentaire en France. Portée en majeure partie par le Mois du film documentaire, cette période offre une véritable fenêtre d’exposition pour tous les films documentaires (avec plus de 150 000 spectateurs [1]) grâce à la mobilisation de nombreux acteurs culturels (diffuseurs, distributeurs, institutions, professionnels…) et environ 2300 structures participant à l’événement.


De manière générale, avec
plus d’une centaine de films documentaires en sortie chaque année sur le territoire français, le cinéma documentaire représente 18,6% des films sortis [2]. Les films documentaires représentent aujourd’hui sur le sol français 2,2 millions d’entrées en salle et 12,8 millions d’euros de recettes [2]. Tandis qu’en 2018, sa production cinématographique atteint le plus haut niveau des 10 dernières années avec 56 films produits avec agrément CNC (contre 31 en 2009) [2]. C’est également le premier genre audiovisuel soutenu par le CNC en volume horaire et le second en soutien financier. Et il ne faut pas oublier qu’avec 35,5 millions d’euros de ventes (en 2017), le documentaire français reste le 3ème genre audiovisuel le plus exporté [2].

Alors qu’il est plébiscité par le public, et déclaré genre préféré par 54% des français [3], le cinéma documentaire est toutefois mal exposé. Aussi de nombreux acteurs se mobilisent pour valoriser et démocratiser l’accès à la création documentaire. Nombre de festivals, cinémas, associations, cinémathèques, bibliothèques et médiathèques… mènent des actions tout au long de l’année pour la diffusion de films documentaires. Et nombre d’acteurs spécialisés les accompagnent (la SCAM, Images en bibliothèques, film-documentaire.fr, Documentaire sur
grand écran, etc).

La Cinémathèque du documentaire est créée en 2017 pour renforcer ces initiatives autour de la promotion et de la diffusion du documentaire, fédérant des structures partout en France et proposant une programmation quotidienne à Paris.

La mobilisation constante de tous les acteurs participant à sa valorisation permet aujourd’hui aux films documentaires de se faire une véritable place dans l’industrie cinématographique et audiovisuelle.
Le documentaire a vraisemblablement de beaux jours devant lui !

L’année 2019 sera d’ailleurs marquée par l’anniversaire du Mois du film documentaire qui fête sa 20ème édition et la naissance de Best of Doc, un festival à échelle nationale, programmant la reprise d’une sélection parmi les meilleurs films documentaires sortis en salle l’année précédente.

Pour accédez à l’état des lieux (en dates et en chiffres) du documentaire en France, cliquez ici

———————

[1] source Bilan du Mois du film documentaire 2018
[2] Rapport CNC « Le Marché du documentaire » (2018)
[3] Enquête IFOP, avril 2011, Les français et le genre « Documentaire et reportages », effectuée auprès d’un échantillon représentatif de 1006 individus de 18 ans+ et enquête Red Corner, juin 2015, Le documentaire sur Internet, ses auteurs et ses publics .

Recent Posts

Leave a Comment

Contactez-moi

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search